Édito

Et si voyager recalait les « êtres » en décalant la norme ?

Car on n’est jamais le même normal selon la culture où on se meut et on n’est jamais le même autiste selon la norme à laquelle on se réfère. Et parfois on croirait même guérir…

Alors, voyageons !

« A l’étranger quel repos ! J’y suis protégé contre la bêtise, la vulgarité, la vanité, la mondanité, la nationalité, la normalité. » * écrivait Roland Barthes.

Parce que la norme est quelque chose de relatif, tant le décalage entre une culture et une autre peut-être important, même dans le plus singulier des détails. Parce que la normalité n’existe qu’au travers d’une culture, celle dans laquelle nous évoluons. Et un même comportement ne sera pas perçu de la même manière selon que l’on se trouve dans une culture latine ou dans une culture asiatique malgré la mondialisation. Par exemple, dans certains pays occidentaux, le bavard, à l’aise dans un groupe fait preuve de sociabilité considérée comme un atout, une force ; il inspire le respect. A l’inverse, dans certains pays d’Asie du Sud-Est, le bavard s’il ne l’est pas à juste escient est un malotru. En France, quelqu’un d’effacé peut passer pour étrange tandis qu’ailleurs, il est simplement dans le juste tempo. Ici, je suis tactile, là bas on se tient à distance pour ne pas s’envahir ; etc…

Nous autres voyageurs faisons l’expérience que la norme est liée à des habitudes, au contexte culturel d’un pays, au delà d’un standard mondial.  Jean Dubuffet évoque le « conditionnement culturel » ** dans lequel chacun d’entre nous est prisonnier ; Josef Schovannec, autiste voyageur, observe que « certaines cultures, de par la personnalité générale qu’elles valorisent, se rapprochent ou tendent vers ce que l’on dénomme parfois les traits autistiques » ***.

C’est de ces constats, de ces écarts issus d’observations de nos voyages, qu’est né Décalages horaires. Voyageurs de longue date en compagnie de nos deux garçons globe trotteurs, les expériences à l’étranger ont des effets sur chacun de nous. Les décalages horaires font bouger nos perceptions, ils dérangent ce qui va de soi. L’étranger, loin de nos quotidiens, renvoie l’ordinaire à bonne distance…

Nous en témoignons d’une façon personnelle.

°°°

Norme (Petit Robert) : État habituel, conforme à la majorité des cas.

Norme (Larousse) : Règle, principe, critère auquel se réfère tout jugement : Se fonder sur la norme admise dans une société. Ensemble des règles de conduite qui s’imposent à un groupe social.

Culture (Petit Robert): Ensemble des aspects intellectuels propres à une civilisation, une nation. Ensemble des formes acquises de comportements, dans les sociétés humaines.

Culture (Larousse) : Ensemble des phénomènes matériels et idéologiques qui caractérisent un groupe ethnique ou une nation, une civilisation, par opposition à un autre groupe ou à une autre nation : La culture occidentale.

°°°

*Roland Barthes, L’empire des signes, 1970, p. 17, Ed. Champs Flammarion

**Jean Dubuffet, Asphyxiante culture, 1986, p. 116

***Joseph Schovannec, Voyages en Autistan, p. 134,  Ed. Plon

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s